Perchée dans le plus haut vignoble Corse, le Clos d’Alzeto

Sur la route entre Ajaccio et les calanques de Piana, si on montait dans le plus haut vignoble de Corse ?

 

Le Clos d’Alzeto ! Depuis 1800, leurs ceps sont dans les terroirs granitiques les plus hauts de Corse, entre 350 et 500 mètres d’altitude. Aujourd’hui on a rendez-vous avec Alain Albertini, l’un des deux fils de la nouvelle génération; alors c’est parti pour la découverte de ce vignoble d’altitude, en 4 étapes !

DSC02489 (2).JPGDSC02509.JPGDSC02496.JPGDSC02498.JPG


n°1U frescu, le rouge frais, croquant gourmand

Ici, sur l’étiquette, pas de fusain, mais une jolie aquarelle, avec des couleurs choisies par sa petite nièce. Du rose, du jaune, du vert clair, du bleu ciel… on devine le côté frais, léger et jeune qui nous attend dans cette jolie bouteille.

U Frescu, c’est le rouge frais, celui que l’on débouche pour l’apéro, pour un barbecue, sur une salade, mais celui que l’on doit mettre au frais ! A tout ceux qui ont du mal à refroidir leur vin rouge, même en été, ici il va falloir, U Frescu est fait pour ça !

DSC02448 (2)

Son frère, Alexis Albertini, a travaillé pendant plusieurs millésimes pour arriver à ce joli produit. Pas facile à trouver cet équilibre sur la fraicheur, riche en arôme et pas trop astringent, avec un minium de structure. Mais ils y sont arrivés, et quel plaisir à déguster ! Assemblage de Sciaccarellu et Niellucio, vendange plus précoce, courte macération à température basse, fermentation et élevage en cuve inox, sont la base de U Frescu.

Sa robe rubis annonce la couleur ; son nez nous embarque dans certains crus du beaujolais avec du tabac, café, et surtout du fruit. La bouche tient la promesse que le nez nous a tenu, on retrouve ce fruit frais, pure et croquant avec une fine structure qui lui donne cette bonne longueur en bouche.

Tellement bon, que le soir même on en a ouvert une bouteille dans le petit village de Belgodère.

IMG_20180622_200430_220.jpg


N°2Moretelle, « petite mure sauvage »

C’est le nom de la parcelle; à l’époque, avant qu’elle soit démaquisée, elle était envahit de ronces, de petites mures sauvages. Pour autant au nez, où en bouche, pas de trace de celles-ci! Il en est tout autre, on se balade entre fleurs blanches, miel et minéralité.

DSC02408 (2)

Moretelle se compose de deux cépages autochtones, le Vermentinu, la star de la Corse ; le Biancu Gentile, un cépage qui refait surface depuis quelques années grâce au travail de certains vignerons de l’île. Biancu Gentile a deux significations « vin agréable » et « vin noble ». Moretelle allie les deux à la perfection ! Il apporte sa puissance aromatique au vin avec une dominante florale, tandis que le Vermentinu vient l’équilibrer par sa finesse (70% Biancu Gentile ; 30% Vermentinu, vinifiés séparément).

Alain le compare à un Meursault, avec plus de fraîcheur. Il est vrai qu’à la première dégustation il m’a embarquée dans le monde du chardonnay ! Surtout avec cet élevage sur lie, qui apporte gras, et richesse, avec quelques notes beurrées et toastées.

[Sur l’étiquette la parcelle est dessinée au fusain, une vigne en terrasse à 485m d’altitude, colée à la montagne ]

DSC02429


N°3Le tout moelleux Alzeto, la Vendange en surmaturité

Un 100% vermentinu, enfin un 100% Malvasia pour les locaux ! En guise d’étiquette, ils ont récupérés la première du domaine, datant de 1800.

Pour le premier millésime en 2003, c’était un liquoreux (Plus de 45g/l de sucres résiduels), on l’appelait « Vin doux ». Mais ça ne plaisait pas aux deux frères Albertini… Alors ils se sont tournés vers un vin moins sucrés, avec plus de fraîcheur et de légèreté, un vin moelleux (entre 10 et 45g/l de sucres résiduels). Ils ont d’ailleurs récemment changer son petit nom pour faire comprendre qu’il est plus aussi doux qu’il ne le laissait paraître, avec le  « Vendange en surmaturité« , venu se glisser sous Alzeto.

A la dégustation, on retrouve la fraîcheur et la puissance aromatique dont Alain nous parlait avant d’ouvrir la bouteille. En fin de bouche on n’a pas le palet saturé comme avec certains liquoreux; on a plutôt envi de se servir un second verre, puis un troisième ! Je l’accompagnerai bien d’un Fiadone, la spécialité Corse !

DSC02483 (2)DSC02484


N°4Un Whisky Corse avec les fûts du Clos d’Alzeto

Les barriques de ce Vermentino « Récolté en surmaturité » ont une deuxième vie… liée au whisky…  La distillerie corse Mavela a été la première distillerie de France à sortir un Single Malt 12 ANS d’âge !

Ce Whisky est unique par son âge (12 ans), mais aussi par son élevage ! Il connaît un premier passage dans les fûts du Domaine Gentile (Patrimonio), puis il est affiné dans les fûts des Vendanges Tardives du Clos d’Alzeto.

Comme vous l’imaginez, ce double élevage lui donne une richesse et une complexité aromatique assez incroyable ! C’est une cuvée rare, avec un peu moins de 1000 bouteilles numérotées. On en trouve quelques unes au Clos d’Alzeto 😉

DSC02483 (3).JPG


icone-carte-repasLe midi, sur les conseils d’Alain, on déjeune à U Cuventu, à quelques minutes du Clos en voiture. Cet ancien couvent a été repris par des jeunes qui proposent une cuisine des copains dans un cadre insolite et reposant !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s